Dans l’univers de Solveig & Ronan
Par Loovera Crennes

solveig&ronan-montst-michel.jpg

Solveig et ronan, quel est votre univers photographique ? 

Roman et moi vivons ensemble depuis 12 ans, et on photographie ensemble depuis 6 ans. 

On a développé une vision assez humble et pure des couples, des manières qu’ont les hommes de se lier les uns aux autres. Du plus banal petit geste au plus extraordinaire, tout est signifiant pour nous. Il y a une forme de plaisir et de jouissance à scruter d’aussi près des personnes, d’entrer dans leur intimité, de les adorer pour les rendre sublimes. Quand on regarde une personne, à vrai dire tout en elle nous rend curieux, nous inspire. Nous les photographions et en retour elles nous apportent leur part de savoir. En fait on aime collecter, presque collectionner des typologies de familles, de couples, de rites, de style de vies… La photographie sociale touche l’humain dans son aspect sociétal aussi. Capter des mœurs, des attitudes pour mieux cerner l’évolution de notre société, c'est passionnant non?  

Notre univers : On gravite depuis toujours dans des milieux créatifs, artistiques. Le dessin, la vidéo, le graphisme, la performance, la musique sont tout autant des domaines qui nous parlent et auxquels on participe tous les deux. Notre inspiration est très clairement issue du monde artistique allant de la danse contemporaine, du cinéma, la musique lyrique, l’illustration. Mon amie Camille Bondon, artiste plasticienne, s’interroge notamment sur le langage, les structures et les codes que les gens établissent pour se connecter entre eux. C’est d’une autre manière toucher du doigt ce qui porte notre vision de la photographie. 

 

 
Sans titre-5.jpg

Dans quel cadre a été réalisé cette photographie ?

Cette photo est plutôt dirigée au milieu d’une séance à la cool. Pour cette image on a proposé des choses en fonction de la lumière, du moment, de leur aisance…Le soleil se couchant, on leur a dit de se poser face à face, front contre front. Puis on a attendu un certain moment dans cette position pour avoir une expression d’introspection, de repos, de « micro sieste ».  À la golden-hour c’est le genre d’images qu’on aime bien avoir, des images de fusion, d'un moment arrêté dans le temps, hors du temps.
La séance couple à eu lieu durant leur mariage, juste avant l’heure du dîner, début juin. Un mariage multiculturel avec des personnes ouvertes, pas stressées par le timing, assez intime puisqu’il y avait 80 invités. On a pris 25 mn pour la séance entre 20h30 et 21h et ils étaient très heureux de prendre ce moment pour s’embrasser, se balader, rigoler avec nous…

 

COMMENT LA PHOTOGRAPHIE A T-elle ÉtÉ post-TRAITÉE ?

Réglages de base sans grain, j'ai pris cette photo sous-exposée pour permettre d'avoir le plus d'informations surtout sur les visages que je ne souhaitais pas surexposer. Le but étant de garder l'identité et l’émotion des personnes photographiées. À la prise de vue au 35mn, ouverture 1.4, avec un filtre ND, 1/250 de seconde, iso 100. Et réglage manuel des kelvins 7450 à la prise de vue (merci pour le conseil Chloé Lapeyssonnie)!

Ce sont mes propres presets (c'est moi qui me charge du post-traitement), celui-ci pour les couchers de soleil/contre jour.

Réglages de base :             Courbes tonalités :
Expo : +1,95                          tons clairs : -37
Température : 14500             teintes claires : +22   Teinte : +7                            teintes sombres : -16 Lumière d'appoint : 7  
Noirs : 3           

Vignetage : +64

Teintes / saturations
oranges : -42
jaunes : -53

vert : -100