Costa Rica

2017-02-12 au 22 Voyage COSTA RICA !!-34.jpg
 

LE COSTA RICA

PURA VIDA MAE

Par Elsa Lassus

Douze février 2017, 07H05, aéroport de Toulouse Blagnac. Heureuse et stressée, avec mon sac-à-dos orné d'une dizaine d'écussons achetés au fur et à mesure de mes voyages. Premier voyage "seule" après quatre années sans voyager, ça manquait terriblement. Mon corps tout entier était envahi par une excitation certaine, une envie de découvrir le monde à nouveau, avec et à travers mon appareil photo.
Mais pour cette nouvelle "première fois", j'ai ménagé mes émotions, et j'ai choisi une destination dont je n'avais jamais rêvé auparavant (elle ne faisait même pas partie de ma bucket-list !), et dans laquelle vivait une famille sur qui je pouvais compter.

Arrivée dans la soirée du dimanche, c'est donc mon ami Juan Ignacio qui est venu me chercher à l'aéroport de San José.
L'histoire de notre rencontre est bien trop longue, mais disons que c'est un ami de la famille, adopté par mes parents depuis leur voyage au Costa Rica à l'été 2016, et avec qui nous avons partagé de jolis moments en France. La chaleur est frappante, il doit faire 26°C à 21H, alors que quelques heures plus tôt je quittais le froid hivernal (et la tempête de neige de Toronto, mon escale).

Dès le lendemain matin de mon arrivée, au petit déjeuner familial, mon ami m'annonce que nous partons trois jours tous les deux, dans ses fermes et visiter le pays. Je suis ravie ! En route avec le pick-up rouge de son père, et en avant l'aventure ! Nous passons trois jours dans ses deux fermes, je rencontre les hommes qui y travaillent, la nature incroyable qui se dévoile au fil des kilomètres, cette terre rouge, les animaux, les ouvriers des plantations de café, les cascades, et puis l'océan Pacifique, enfin. La plage de Dominical nous offre un coucher de soleil incroyable et des amis sympathiques avec qui nous partageons la soirée. Le Parc de Manuel Antonio le lendemain finit de m'émerveiller.
Quelques crocodiles plus tard et nous voilà de retour à la capitale pour une soirée barbecue en famille, dans laquelle je me sentais comme avec les miens. Le lendemain, Juan Ignacio me dépose à la station de bus et c'est l'heure des au-revoirs: le lendemain, il partira pour six mois aux Pays Bas.

Mais le voyage n'est pas terminé pour autant ! Direction l'autre côté du pays: la côte Caraïbes. Celle dont rien que le nom me transporte dans un pays magique. Les cinq jours qui ont suivi ont confirmé mon intuition: les Caraïbes, c'est le paradis !
La petite ville de Puerto Viejo de Talamanca me séduit chaque jour un peu plus, avec son caractère Jamaïcain, ses maisons colorées, ses plages paradisiaques, ses animaux (j'ai littéralement craqué pour les paresseux), ses "sodas" (restaurant typique), et sa musique reggae qui berce la ville toute entière jour et nuit.

Le Volcan Poàs est la dernière excusion de mon périple. Accompagnée par la maman de Juan Ignacio et sa tante, je découvre le premier volcan actif de ma vie (je crois). Je suis scotchée par la couleur verte menthe du cratère (cratère qui figure parmi les plus grands du monde).
La pluie, enfin, me raccompagne doucement vers la sortie: fin du voyage !
Fin de neuf jours dans "le pays le plus heureux du monde", le seul sans armée, et tellement riche de merveilles naturelles. Neuf jours qui resteront gravés dans ma mémoire et marqueront officiellement mon retour dans les aéroports du monde entier.
 

 

En savoir plus...

 

Dans quel contexte a été réalisé ce voyage ?

En tant que photographe de mariage, le hors saison représente une vraie et longue "pause" dans notre activité, l'occasion idéale pour réaliser de nouveaux projets professionnels ou personnels, comme les voyages ! J'ai décidé de partir un mois avant, un peu comme sur un coup de tête. Besoin de prendre l'air, découvrir de nouveaux horizons.

Pourquoi avoir choisi cette destination ?

C'était une évidence. J'ai profité d'une opportunité incroyable car mon ami Juan Ignacio repartait dans son pays pour un mois avant de repartir aux Pays Bas. J'ai décidé de le rejoindre. Il faut savoir saisir les occasions aux bons moments !

Qu’est-ce que cela vous a appris ? Apporté ?

J'ai redécouvert l'incroyable sentiment de liberté qu'offre le voyage. Ce qui me manque tant. Vivre au jour le jour, profiter des petits bonheurs, aller au devant de l'inconnu, se dépasser, apprendre à connaitre l'autre et à se connaître. Et aussi qu'il y a des paresseux à deux doigts et des paresseux à trois doigts (les premiers sont trop mignons, les derniers sont terriblement effrayants avec leur tête de psychopathe, mais on n'en croise pas au Costa Rica).

Si c’était à refaire ?

Je partirais plus longtemps, et je ne réserverais pas deux nuits dans un hôtel cinq étoiles isolé et dépourvu de toute trace de jeune backpacker (dans lequel on s'ennuie, en fait.). Sinon, tout pareil. Le mois de février est idéal pour découvrir le pays.

Quel matériel avez-vous utilisé, et quel post-traitement ?

Canon 5d Mark III
24-35mm F2 DG HSM | Art 015
Lightroom 6