Dans l’univers de Yoann PALLIER, photographe.
Par Loovera Crennes

Capture d’écran 2017-05-25 à 11.56.18.png

Yoann, quel est votre univers photographique ? 

J’aime retranscrire une certaine douceur, la chaleur entre les personnes, une certaine féminité il paraît. J’aime les détails aussi, tout ce qui se passe autour lors d’une séance, il y a toujours d’autres belles choses dans ce qui nous entoure à photographier. Mes goûts, mes envies évoluent, et je n’ai pas envie de m’enfermer dans un style de chromie. Je crois qu’il est bon d’évoluer avec ce qui se fait ailleurs, de ce qui peut aussi plaire car ne l’oublions pas nous devons aussi séduire des clients qui se renouvellent sans cesse.

 

Dans quel cadre a été réalisée cette photographie ?

Cette prise de vue a été réalisée lors d’une séance grossesse/couple. 

C’est un couple que je connaissais déjà, tout au moins la future maman. Elle aime beaucoup mon travail depuis quelques années, et elle a réussi à convaincre le futur papa à faire une séance. Donc l’occasion était trop belle avant l’arrivée de leur petite fille.

 
eric-rene-penoy-wedding-photographer-scotland-france-wedding_1695.jpg

Quelle a été la base du preset utilisé ?

Les bases de mon preset est celui de ReadLeaf Element Water 4 avec quelques réglages supplémentaires pour arriver à ce qui me parle. J’étais dans des ambiances plus lumineuses et beaucoup plus chaudes auparavant mais depuis novembre 2016, mon post-traitement a évolué.

redleaf.preset

Quel a été le secret de cette prise de vue ?

La photo n’est absolument pas réfléchie. Sur cette prise de vue, nous avions discuté pendant plus de 10 min avant sur nos vies, j’aime beaucoup discuter, ce qui fait que je dépasse toujours mes timing de séance ! Mais je pense que c’est un bon moyen de détendre l’atmosphère et de mettre en confiance le couple. Je ne suis pas du tout un partisan de la méthode « beloved », j’ai dû mal à instaurer des « techniques » pour faire sortir des émotions. Je suis plus dans le feeling, la communion entre les personnes et surtout les laisser me donner ce qu’ils ont envie de me donner. J’aime dire, et c’est ce que je fais, je les mets sur un chemin et j’aime voir là où ils vont aller. J’ai mes schémas, comme tous je pense, je leur soumets un positionnement et je les laisse faire ce qu’ils veulent ensuite, et c’est bien souvent là que les bonnes photos arrivent. Je veux que ce soient eux, et quand ils se voient, ils se reconnaissent. Je fais des photos pour un couple pas pour moi, c’est important je pense. 

L’ambiance de la séance était super agréable. Le futur papa était plus sur la réserve, ce que je savais. Quelqu’un de plus timide, plus réservé, alors que la future maman est plus à l’aise 

avec la photo et la pose. Je me suis donc plus occupé de lui pour le détendre et qu’il se sente bien. 

Comme souvent, c’est à la fin de la séance que les meilleures photos arrivent.